Juturne, déesse des Romains, était particulièrement révérée des jeunes filles et des femmes ; des unes pour obtenir d'elle un prompt mariage, des autres pour échapper aux angoisses et aux douleurs de la maternité. 
 
Juturne, disait-on, était d'une rare beauté ; elle fut aimée de Jupiter, qui en fit une nymphe immortelle et la changea en fontaine intarissable. Cette source était près de Rome, et l'on se servait de ses eaux dans les sacrifices, surtout ceux de Vesta pour lesquels il était défendu d'en employer d'autres : on l'appelait source virginale.

Juturne était essentiellement honorée à Rome comme divinité des eaux : comme de nombreuses sources, elle passait pour donner la guérison aux malades ; lors de la fête des juturnalia, le 11 janvier, les artisans que leur métier liaient à l'eau lui rendaient un culte ; elle était enfin invoquée lors des volcanalia pour écarter les incendies des récoltes.

Virgile a imaginé dans L'Énéide d'en faire la sœur de Turnus. Une légende tardive en fait la femme de Janus et la mère de Fons.
Alors que le combat contre Enée semblait perdue, Junon encouragea Juturne à arracher son frère à la mort, à rallumer la discorde entre les deux camps.Après  avoir exhorté les guerriers rutules, Juturne suscita un présage. Juturne fera d'autres tentatives pour sauver son frère, en vain.

Turnus et alliés
Juturne
Jupiter et Juturne par Léopold BURTHE