Évandre, fils de Nicostrate, fut le chef de Pallantium, une colonie d'Arcadiens qui vint s'établir dans l'Italie aux environs du mont Palatin
Il fut chassé du Péloponnèse,quelques soixante années avant la guerre de Troie.La cause de cet exil put être une crise politique, une famine, ou un parricide à l'instigation de sa mère. Feffondré par son malheur, il ne dut qu'à sa mèrede se faire une raison: les Destins l'avaient voulu ainsi.
Evandre, guidé par sa mère, se fixa en Italie.Il se lia d'amitié avec Faunus qui lui accorda une généreuse hospitalité et lui permit de s'établir sur le terrain qu'il choisirait.
Là, ce prince y apporta, avec l'agriculture, l'usage de l'écriture, et s'attira par là, et plus encore par sa sagesse, l'estime et le respect des Aborigènes qui lui obéirent comme à un ami des dieux.Son grand savoir et le fait d'être le fils de la déesse Carmenta, une prophétesse, lui valurent  d'être hautement considéré par son peuple.

Alliés d'Enée
Evandre
Évandre reçut chez lui Hercule, et voulut être le premier à l'honorer comme une divinité, même de son vivant ; on éleva à la hâte un autel devant Hercule, et Évandre immola, en son honneur, un jeune taureau. Dans la suite ce sacrifice fut renouvelé tous les ans sur le mont Aventin.
Lorque Enée débarqua en Italie, il trouva en Evandre, contre les Rutules, un allié sinon solide, du moins fidèle.
Evandre avait aussi un fils, Pallas qui fut l'allié d'Enée, dans son combat contre les Rutules. Mais Pallas fut tué par leur chef Turnus; Enée combattit à son tour Turnus, le chef des Rutules, afin d'obtenir la main de Lavinia, la fille du roi Latinus et sans doute pour venger Pallas, il refusa de l'épargner. 

Évandre, après sa mort, fut placé, par la reconnaissance de ses sujets, au rang des immortels : il reçut tous les honneurs divins. 
Evandre pleurant son fils 
Augustin-Alexandre DUMONT 
 B-A Paris