L'Odyssée
Page 19 sur 42
Les Lestrygons
Après avoir quitté l'île d'Eole, les marins fatigués abordèrent un pays montagneux qu'ils ne connaissaient pas.  Ils trouvèrent pour jeter l'ancre une baie accueillante, mais Ulysse fit mouiller son navire un peu plus loin près d'un rocher du haut duquel il voulait examiner la nouvelle contrée.Une vaste plaine déserte s'étendait devant ses yeux. Au loin s'élevait vers le ciel une colonne de fumée qui semblait indiquer l'existence d'une ville. Le héros redescendit au port et envoya trois Grecs en mission de reconnaissance. Ces hommes traversèrent la plaine, puis une épaisse forêt avant d'arriver aux portes d'une ville dont les maisons étaient gigantesques. La première personne qu'ils rencontrèrent fut une jeune fille qui prenait de l'eau à une fontaine. Elle était d'une taille inhumaine, grande comme une tour, mais elle répondit avec complaisance à toutes les questions que lui posèrent les émissaires. Ils apprirent ainsi qu'ils avaient jeté l'ancre dans le pays des Lestrygons et que le nom de la cité était Télépyle. Puis elle les emmena chez ses parents, qui étaient les souverains de l'île.  C'est là qu'ils eurent une des plus grandes surprises de leur vie : devant eux se tenait une reine aussi grande qu'une montagne. Dès qu'elle les vit, elle appela son mari. Sa voix ressemblait au fracas causé par une avalanche. Quant au roi qui arriva en courant, c'était un véritable monstre. 
Sans plus attendre, celui-ci s'empara d'un des hommes et le fit préparer pour son déjeuner. Les deux autres marins réussirent à s'échapper et à rejoindre leur navire. Malheureusement, l'alarme était donnée et les horribles Lestrygons se mirent à fourmiller dans la plaine, puis se précipitèrent vers la côte. 
Ils brisèrent des rochers et les jetèrent de toutes leurs forces sur les bateaux qui sombrèrent aussitôt corps et biens.
Seul le vaisseau d'Ulysse fut épargné par cet atroce massacre, car il avait levé l'ancre plus promptement que les autres et était déjà hors d'atteinte. L'unique navire, qui emmenait Ulysse et quelques compagnons rescapés, se remit à fendre les vagues. Epuisés par la fatigue et l'émotion, les Grecs accostèrent quelque temps après sur le rivage d'une petite île. A peine débarqués, ils s'écroulèrent sur le sol et s'endormirent pendant deux jours et deux nuits.
Les Lestrygons poursuivant
 les compagnons d’Ulysse
dans leur ville