Au lever du jour, dans un grondement de la nature, la prophétesse écarta tout le monde et invita le seul Énée à la suivre dans l'antre qui s'ouvrait devant eux .

     La descente aux Enfers : 

       Descendant au plus profond des entrailles de la terre, Énée et la Sibylle se trouvèrent devant le fleuve Styx, où ils rencontrèrent des âmes en errance. Énée interrogea la Sibylle sur les fantômes, et elle lui répondit qu’il s’agissait des âmes des morts qui n’avaient pas reçu de sépulture, condamnées à errer 100 ans avant de pouvoir franchir le fleuve. 
Puis Énée retrouva là Palinure, son pilote tombé à l’eau pendant son sommeil, qui supplia vainement la Sibylle de le laisser regagner le monde des vivants avec Énée ; elle s'y refusa  évoquant le sacrilège.

       Lorsque le nocher des fleuves infernaux, Charon, qui avait jadis laissé traverser quelques vivants de l’autre côté du Styx refusa d’embarquer Énée, la Sibylle parvint à le convaincre, grâce au présage d’un rameau sacré offert lors d’une bonne augure d'Aphrodite à son fils.La prêtesse  endormit Cerbère, et les deux voyageurs abordèrent les mondes des Enfers :
              * Le Champ des Pleurs, plaine peuplée par les âmes des morts prématurées (c'étaient des Limbes, où se trouvaient les morts-nés, condamnés à mort injustement, les suicidés, les décès par amour). Le Troyen revit Phèdre, Pasiphaé, Laodamie, l’épouse de Protésilas et Didon, toujours en colère et rancunière, qui le fuyant, alla retrouver son premier amour, Sychée : leur amour n’était pas mort.  
              * Séjour des guerriers : Énée rencontra Grecs et Troyens qui avaient participé à la guerre de Troie : les premiers se retirèrent,  les seconds  entourèrent  Énée. Là, il  reconnut Tydée, Adraste et Déiphobe, qui lui raconta comment Ménélas l’avait tué dans son sommeil, de concert avec Hélène, épousée en secondes noces à la mort de Pâris.  
                * Le Tartare : Lieu des meurtriers de tout genre, présidé par Rhadamanthe, un des trois juges des Enfers. La Tartare était le lieu des âmes condamnées à la damnation éternelle, après avoir été jugées coupables. S’y trouvait une multitude d’inconnus, qui avait vécu une vie pleine de vices. Énée y vit les Aloades, Salmonée, ou encore Ixion et Pirithoos, Tityos, etc. 
                   * Les Champs Elysées :  Puis , les  deux  voyageurs reprirent  leur route,  et arrivèrent
aux Champs-Élysées, lieu où se rendaient  les âmes  des personnes qui avaient  eu, sur terre, une 
L'Enéide
Page 10 sur 21