Orion était un géant de la mythologie grecque.
Mythes et Aventures
Sa naissance
Orion
Hyriée, le fondateur de la cité d’Hyria, en Béotie, n’avait jamais rencontré une femme mais souhaitait néanmoins avoir un héritier. 
Un jour, Zeus, Hermès et Poséidon lui rendirent visite dans son palais. Pour eux, Hyriée sacrifia le plus beau bœuf de son troupeau. 
Plus tard, il leur demanda comment il pouvait faire pour avoir un descendant sans qu’il soit obligé de se marier. Pour cela, Zeus lui fit apporter la peau du bœuf qu’Hyriée leur avait sacrifié et il lui demanda d’uriner dessus. Alors Hyriée s’exécuta. Puis les trois dieux enterrèrent la peau dans le jardin du palais et prirent congé. 
Neuf mois plus tard, à l’endroit où la peau avait été enterrée parut un garçon auquel Hyriée donna le nom d’Orion. Lorsqu’il eut atteint l’âge adulte, il était si grand qu’il pouvait marcher au fond de la mer tout en gardant la tête et les épaules hors de l’eau.
Son premier amour et conséquences
C’est comme cela qu’il gagna l’île de Chios. Il fut accueilli à la cour d’Œnopion qui régnait sur Chios, et là Orion tomba amoureux de Mérope la fille du roi. Œnopion voulait se débarasser de ce prétendant encombrant. Il décida donc de promettre la main de sa fille à Orion, à condition que celui-ci débarassa Chios de tous les fauves qui s’attaquaient aux hommes et aux troupeaux ! Le roi était persuadé que celui-ci n’y arriverait pas. Mais Orion était un excellent chasseur et n’eut aucun mal a remplir son office. Lorsqu’il revint demander la main de Mérope, Œnopion renia ses promesses, l’amoureux se fâcha et saccagea le palais. Celui-ci fut ligoté tant bien que mal par l’armée lancée par le roi. 
 
Pour le punir, Œnopion l’aveugla et l’abandonna sur le rivage. Orion marcha alors droit devant lui à travers la mer jusqu’à l’île de Lemnos et fut attiré par les forges d’Héphaistos qui accepta de lui prêter Cédalion, son assistant. Le géant guidé par l’enfant rentra dans la mer et marcha vers l’est face au soleil. Pendant sa marche, Hélios lui rendit la vue.
Orion guidé par Cédalion
 par N. POUSSIN 
Metropolitan Museum of Art, New York
Page 1 sur 2