Après la défaite des Géants contre les Olympiens, Gaïa enfanta de nouveau, unie cette fois au Tartare. Dans la grotte Corycienne, en Cilicie (dans le sud-est de l'Asie Mineure), elle donna naissance au monstrueux Typhon.
Selon d’autres récits, Typhon aurait été enfanté par Héra, furieuse que Zeus ait engendré tout seul Athéna, et désireuse de donner le jour, seule, à un enfant capable de rivaliser en puissance avec son époux. 
Typhon était mi-homme, mi-lion, mais d'une taille et d'une force prodigieuses : sa tête touchait aux étoiles, ses bras étendus touchaient l'un l'Orient, l'autre l'Occident, et au bout de ses bras il avait cent têtes de dragons. Le bas de son corps était entouré de vipères. Il pouvait voler grâce à ses ailes et ses yeux lançaient des flammes. Ses cent têtes faisaient onduler leurs langues noires et leurs yeux lançaient des flammes. Chacune possédait une voix effrayante et parlait le langage des dieux, ou bien elles mugissaient comme un taureau, ou encore elles sifflaient ou aboyaient comme des chiens. Typhon fut élevé à Delphes par le serpent Python.
Dès qu'il eut fini de grandir, Typhon déclara la guerre aux Olympiens qui, pris d'une terreur facile à comprendre , s'enfuirent tous en Égypte en prenant la forme d'animaux ( chaque dieu choisissant l'animal qui est son symbole en Egypte ).
Monstres
 Créatures mythiques
 Typhon
Zeus était conscient de la menace que représentait le monstre pour son trône , et il décida de l'anéantir. Lorsque Typhon sortit de sa grotte, Zeus fit pleuvoir sur lui des traits de foudre et le fit reculer jusqu'au mont Casius, en Syrie.
Mais Typhon résista, et une lutte acharnée s'engagea. Le monstre prit le dessus sur Zeus , il enroula ses queues de vipère autour de Zeus, lui arracha sa faucille, qu'il utilisa pour couper les tendons des bras et des jambes du dieu, laissant ce dernier au sol sans défense. Puis il s'empara des foudres du roi des dieux et confia les tendons à la garde d'un autre monstre, Delphyné, moitié femme, moitié serpent; celle-ci les cacha dans la grotte Corycienne, sous une peau d'ours. C'est dans cette caverne, également, que Zeus, infirme, fut retenu prisonnier. Quelques temps plus tard Hermès, honteux d'avoir fui, revint et apporta son aide à Zeus, secondé par Pan. Ils allèrent dans la grotte et réussirent à détourner l'attention de Delphyné. Ils dérobèrent les tendons et les remirent en place dans les membres de Zeus.
Zeus armé de foudre contre Typhon.
Page 1 sur 2