La première mention de la chimère apparaît au livre VI de l'Iliade d'Homère. 
Dans la mythologie grecque, Chimère était le produit difforme du monstre Echidna (femme serpent) et de Typhon (engendré par Gaia et Pontos). Elle avait la tête et un poitrail de lion, un ventre de chèvre et la queue d'un dragon. Élevée par Amisodarès, roi de Carie, elle terrorisait tous les lieux d'alentour, vomissant des flammes et dévorant tous les êtres humains qui avaient le malheur de se trouver sur son chemin. Comme il craignait que le monstre ne s'attaquât à ses sujets, le roi de Lycie demanda à Bellérophon de le délivrer d'un tel fléau. Celui-ci, monté sur le cheval Pégase, perça la Chimère de flèches plombées, dont le métal fondit à l'ardeur des feux qu'elle émettait : elle fut, de la sorte, brûlée à mort. 
Pourtant paradoxalement, ce monstre hideux et redouté était devenu le symbole de l'irréalisable, de l'impossible, du rêve souhaité mais hors d'atteinte qui pour nous sont des chimères.  
Monstres
 Créatures mythiques
Chimère
Johan Nepomuk Shaller : 1777-1842 
Combat de Béllérophon avec la Chimère 
Galerie autrichienne, Belvedere, Vienna
La Chimère 
Bronze trouvé dans la ville d'Arezzo en Italie en 1551