Maison Royale
 de Thèbes

Ménécée I et II
Ménécée I
Ménécée I était le père de Jocaste et de Créon, régent de Thèbes, et le petit-fils de Penthée. Lorsque les dieux provoquèrent une épidémie dans la ville de Thèbes, signalant ainsi leur intention de punir l'inceste d'Oedipe, Ménécée se jeta du haut des murs de la citadelle pour mettre fin au fléau.
Ménécée II
Ménécée II était le fils de Créon et d'Eurydicé. Comme son grand-père, il s'immola, répondant ainsi à la prophétie de Tirésias, selon laquelle Arès, furieux contre Cadmos qui a tué son dragon, donnera la victoire aux Thébains, opposés aux sept Chefs,à la condition que l'un des descendants des Spartoï, les guerriers nés de la terre, lui offre sa vie.
Seul Ménécée était assez pur pour être offert en sacrifice et garantir ainsi la gloire de Thèbes.
Créon, préférant sauver son fils, lui conseilla de fuir, ou bien encore de s'engager à fond dans le combat héroïque, alors que Thèbes s'apprêtait à tomber.
Mais Ménécée, pour sauver la cité, après un mensonge rassurant à son père sur ses intentions, fit le sacrifice de sa vie en s'égorgeant sur son glaive. Créon lui accorda les honneurs funèbres.
Le tombeau de Ménécée, qu'on voyait devant la porte Neitide, était ombragé par un grenadier dont les fruits semblaient jeter du sang.
Sept Chefs contre Thèbes