Maisons royales
Maison de Thèbes
Page 10 sur 13
Il promit d'aider les deux princes à réintégrer les royaumes dont ils avaient été exilés. L'on décida de rétablir tout d'abord Polynice, et Adraste rassembla une gigantesque armée. Les chefs des sept principaux contingents étaient Adraste, Polynice, Tydée, l'Arcadien Parthénopaeos, les Argiens Capanée et Hippomédon et un autre Argien très réticent pour partir, Amphiaraos qui était aussi devin. Devant son refus motivé par une prophétie qui prédisait la défaite, Polynice offrira le collier d'Harmonie à Eriphyle, femme d'Amphiaraos , afin qu'elle parvienne à convaincre son mari. Sachant qu'il allait mourir, Amphiaraos fera jurer à ses fils de le venger des Thébains et de leur mère.
Ainsi,les sept armées, provisoirement réunies en une seule, partirent pour Thèbes, Polynice et Adraste à  leur  tête . Ils  s'arrêtèrent à  Némée, il avait entendu  dire que se   trouvait  là  un   étang  aux  eaux claires.
Les 7 contre Thèbes jurent de remporter
 la victoire après avoir offert un sacrifice aux dieux.
Une paysanne se proposa pour leur montrer l'endroit, elle laissa seul son petit garçon. Quand ils revinrent après avoir étanché leur soif, ils furent horrifiés  de voir  l'enfant mort, un serpent   enlacé  autour  des   jambes . Amphiaraos  déclara  que c'était là un signe de ce qui leur arriverait. Les hommes tuèrent le serpent, mais ils ne pouvaient partir sans rendre les honneurs funèbres au petit garçon, ils  célébrèrent  tous les rites qui pouvaient assurer à son âme, un voyage paisible vers le monde  souterrain. Puis reposés,les soldats reprirent leurs armes et marchèrent sur Thèbes.
L'armée se dirigea sur Thèbes, sûre d'elle, ne prêtant attention ni aux prédictions funestes d'Amphiaraos ni aux malédictions prononcées par Oedipe contre ses fils : il avait souhaité les voir mourir de la main l'un de l'autre. Polynice envoya Tydée pour sommer la ville de se rendre. Étéocle refusa .Tydée dut affronter en combat singulier quelques-uns des meilleurs guerriers de Thèbes. Il en battit tant que plus un seul n'osa se présenter et il rapporta la réponse d'Etéocle à Polynice. Les troupes furent alors déployées devant les sept portes de la ville. Les Thébains, cependant, gardaient confiance, car Tirésias leur avait promis la victoire si un homme célibataire, descendant des " Hommes Semés : les Spartoï", se sacrifiait pour la cité. Ménécée. , fils de Créon, s'était offert. Trop jeune pour combattre, il perdit la vie dans la bataille.