Maison d'Atrée
Pélopia
Pélopia, fille de Thyeste s'était réfugiée à Sicyone, dans le Péloponnèse, à la cours du roi Thesprotos, où elle occupait les fonctions de prêtresse de la déesse Athéna. 
Thyeste alla consulter un oracle qui lui prédit qu'il aurait un fils de sa propre fille et que celui-ci le vengerait. Il se rendit à Sicyone et un soir, portant un masque pour dissimuler son visage, il attendit la jeune prêtesse dans un bosquet voisin du temple, où il la violenta.Pélopia réussit cependant à s'emparer de l'épée de son agresseur qu'elle cacha dans le socle de la statue d'Athéna. 
Devenue mère, elle exposa l'enfant, qui, recueilli par des chevriers, reçut le nom d'Egisthe (du mot grec signifiant chèvre). 
 
Par la suite, Pélopia épousa son oncle Atrée qui avait fait disparaitre son épouse Aéropé; Atrée fit rechercher l'enfant et l'éleva au palais comme son propre fils en compagnie d'Agamemnon et de Ménélas. 
 
Plus tard, Atrée chargea Egisthe de tuer Thyeste avec la fameuse épée sans qu'il sache que c'était son père. Ayant reconnu l'épée, Thyeste demanda à connaitre sa mère. Pélopia elle aussi reconnut l'épée, comprit son inceste et se suicida avec l'arme. 
 
Egisthe fit croire à Atrée que le sang qui teintait l'épée était celui de Thyeste et il tua Atrée comme l'oracle l'avait prédit.
Le sacrifice d'Iphigénie