Maison d'Atrée
Egisthe
Egisthe était le fils incestueux de Thyeste et de Pélopia. 
Thyeste, banni de Mycènes, voulait se venger de son frère Atrée qui avait fait assassiner tous ses fils. L'oracle de Delphes lui prédit que seul l'enfant né de l'union qu'il aurait avec sa fille, Pélopia, pourrait le venger. 
Fille de Thyeste, Pélopia demeurait à Sicyone, dans le Péloponnèse, chez le roi Thesprotos, où elle occupait les fonctions de prêtresse. 
Thyeste se rendit donc à Sicyone, où la jeune fille était prêtresse d'Athéna et pupille du roi Thesprotos. Un soir, portant un masque pour dissimuler son visage, il l'attendit dans un bosquet voisin du temple, où il la violenta. Pélopia réussit cependant à s'emparer de l'épée de son agresseur, qu'elle cacha dans la statue d'Athéna. 
Devenue mère, elle exposa l'enfant, qui, recueilli par des chevriers, reçut le nom d'Egisthe (du mot grec signifiant chèvre). 
Par la suite, Pélopia devait épouser son oncle Atrée; celui-ci fit rechercher l'enfant et l'éleva au palais avec Agamemnon et Ménélas. Peu après, Atrée qui avait fait disparaitre Aéropé, épousa Pélopia. Atrée reconnut Egisthe comme son fils. 
Sur l'ordre d'Atrée, Agamemnon et Ménélas capturèrent Thyeste et le ramenèrent à Mycènes. Atrée donna l'ordre à Egisthe alors âgé de sept ans d'aller tuer Thyeste dans la prison. 
Ayant désarmé l'enfant, Thyeste reconnut l'arme qui le menaçait, il demanda alors à Egisthe de faire venir sa mère et leur révéla le secret. Saisie d'horreur, Pélopia se plongea l'épée dans la poitrine. Puis il donna l'ordre à Egisthe d'aller tuer Atrée. Thyeste devint ainsi le nouveau roi de Mycènes. 
Le sacrifice d'Iphigénie
Le meurtre d'Égisthe par Oreste et Électre
vase attique à figures rouges
 v. 510-500 av. J.-C.

Page 1 sur 2