Maisons royales
Maison d'Atrée
Page 4 sur 6
Le sacrifice d'Iphigénie
La mort d'Atrée
Une série de malheurs s'abattit sur Mycènes : les récoltes vinrent à manquer, les troupeaux furent décimés. Désespéré, Atrée demanda à ses fils Agamemnon et Ménélas de partir à la recherche de Thyeste. 
Contre toute attente, ils le découvrirent à Delphes et le ramenèrent de force à Mycènes. Oubliant les recommandations de l'oracle, Atrée ne put surmonter sa haine en retrouvant son frère : il le fît enfermer dans un cachot et décida de le faire mourir. 
Un soir dans sa prison, Thyeste endormi se réveilla en voyant un petit garçon de 7 ans, qui le menaçait d'une épée. C'était Egisthe qui souhaitait, en tuant Thyeste, gagner l'approbation d'Atrée. Thyeste n'eut aucune peine à désarmer l'enfant ... et reconnut sa propre épée. 
Le moment était venu de prendre une revanche sur Atrée, bien que Pélopia ait mis fin à ses jours dès qu'elle apprit qui était en réalité le père de son enfant. Thyeste persuada Egisthe de retourner l'arme contre Atrée et de dévoiler sa filiation. 
Mycène connut alors une période de paix. Thyeste était roi et Egisthe le prince héritier. 
Mais l'effet de la malédiction se fit sentir à nouveau. Agamemnon, le fils aîné d'Atrée se révolta contre son oncle. Il parvint à faire sortir Thyeste de Mycènes et s'appropria l'héritage d'Egisthe. Par la suite, Agamemnon épousa Clytemnestre puis partit mettre le siège devant Troie. Mais le destin tragique des descendants de Pélops ne s'achèva pas là car Egisthe attendit l'heure de la vengeance. 
Hélène de Troie
Evelyn De Morgan (1855-1919)