Maison Royale
 d'Athènes

Icare
Toute l'histoire d'Icare découle de celle de son père.  Dédale  était un artisan athénien (mythique) dont le nom signifiait " l'ingénieux". Il était célèbre pour ses nombreuses oeuvres et inventions. Il passait pour avoir sculpté de nombreuses statues de bois, dont quelques-unes avaient des yeux et des bras mobiles et pouvaient marcher , des robots. 
Mais son invention la plus étrange fut un simulacre de vache dans laquelle la reine Pasiphaé, femme du roi de Crète Minos, se cacha pour assouvir sa passion pour un taureau. Le taureau fut trompé par l'imitation, et Pasiphaé conçut  le Minotaure, qui était moitié homme, moitié taureau. Minos, honteux de l'existence de ce monstre, décida de le cacher et demanda à Dédale de construire  le Labyrinthe , enchevêtrement souterrain de tunnels et de couloirs et qui n'avait qu'une seule entrée. L'ensemble avait été conçu de telle sorte que quiconque y pénétrait n'en pouvait pas ressortir.  
Athènes, l'Acropole
La chute d'Icare. Tableau de Rubens
Le Minotaure fut installé au centre. Il était nourri de chair humaine; pour cela, les habitants d’ Athènes que Minos avait battus à la guerre, devaient envoyer chaque année ou tous les neuf ans, selon les sources, un impôt de sept jeunes hommes et sept jeunes filles, qui étaient jetés un à un dans le labyrinthe pour servir de pâture au monstre. 
Thésée , héros de la Grèce antique, réussit à tuer le Minotaure et à sortir du Labyrinthe grâce au "  fil d'Ariane ", la fille de Minos. Amoureuse du jeune homme, elle lui fournit une pelote de fil grâce à la complicité de Dédale.Il la déroula au fur et à mesure qu’il avançait dans le labyrinthe et n’eut plus qu’à renrouler le fil pour sortir Quand Minos découvrit la trahison de son artisan, il l'enferma dans le Labyrinthe avec son jeune fils Icare qu’il avait eu avec une esclave de Minos, Naucrate et les garda emprisonnés. 
Dédale construisit alors avec de la cire et des plumes une paire d'ailes pour Icare et une pour lui-même.  
Il conseilla à Icare de ne voler ni trop haut ni trop bas de peur que, d'une part, la chaleur du soleil ne fît fondre la cire, et de l'autre, que les embruns de la mer n'alourdissent les plumes. Puis il se lança dans les airs, suivi de près par Icare. Ils volèrent vers le Nord- Est, Mais lorsqu'ils atteignirent le détroit qui sépare les îles Sporades de la côte ionienne de l'Asie Mineure (la Turquie), Icare désobéit à son père et grisé par sa nouvelle puissance s'éleva vers le soleil. Comme il s'approchait du soleil, la cire de ses ailes fondit, et il fut précipité dans la mer qui porte désormais son nom.
Dédale voyant le corps d'Icare atterrit sur l'île qui porte depuis le nom d'Ikaria, retira le corps de la mer et
l'ensevelit.