Maisons royales
Maison d'Achille
Page 4 sur 5
Achille pansant Patrocle
Il combattit avec bravoure de nombreux Troyens et c'est lui qui fut tiré au sort pour aller livrer un combat singulier contre Hector. Nul ne gagna le combat et à la tombée de la nuit, ils fraternisèrent en échangeant des présents.
A la mort d'Achille, il ramena le corps du héros dans le camp grec et il se disputa avec Ulysse au sujet du partage des armes du défunt : en effet, selon le code guerrier de l'époque, celles-ci ne pouvaient être données qu'à un homme aussi vaillant et brave qu'Achille. Or, dans le camp grec, il en existait deux : Ulysse et Ajax.
Un jugement désigna Ulysse et rendu fou par Athéna, il égorgea alors un troupeau de moutons, croyant immoler les Grecs. Ayant reconnu son erreur, il se tua sur l'épée que lui avait offerte Hector. 
Les descendants d'Achille
Le Suicide d'Ajax
Amphore attique à figures noires
Château-musée de Boulogne-sur-Mer.
Néoptolème appelé aussi Pyrrhus
Souvenons-nous qu'Achille avait eu un fils de Déidamie, la fille du roi Lycomède chez qui sa mère l'avait envoyé pour qu'il ne parte pas à la guerre de Troie.
Ce fils, Néoptolème fut élevé à la cour de son grand-père le roi Lycomède, souverain de l’île de Skyros. Parvenu à l’âge adulte,après la mort de son père, il dut suivre les Grecs qui avaient appris par un oracle que la présence du fils d’Achille dans leur rang était indispensable à la victoire sur la ville de Troie..
Lors de la prise de la ville, Néoptolème (appelé aussi Pyrrhus en raison de sa chevelure rousse), à la tète de ses soldats, envahit le palais de Priam, le tua sans égard pour sa vieillesse, précipita du haut des rem­parts le jeune Astyanax, fils d'Andromaque et d'Hec­tor, et enfin réclama Polyxène, une des filles de Priam,  pour l'immoler aux mânes de son père.
Pour le remercier de ses éminents services, Ménélas lui accorda la main de sa fille Hermione.Lors du partage du butin, il recevra comme esclaves Hélénos et Andromaque dont il aura plusieurs enfants :  Molossos, Pergamos et Piélos.