Pour les Grecs de l'Antiquité, les Enfers étaient le lieu où se retrouvaient toutes les âmes des humains décédés. Avec le temps et le développement des idées orphiques, les Enfers se subdivisaient en plusieurs lieux où les âmes étaient envoyées en fonction de l'action terrestre des hommes ou de la décision des dieux.
Pour les Grecs l'homme est formé d'un corps mortel (que les premiers Grecs incinèrent dans des bûchers funèbres ou que l'on enterre) et d'une âme. Pour les Grecs, les âmes des morts sont imaginées comme des ombres sans force, souvenir du passé. On peut leur redonner la vie temporaire grâce à des libations (on répand du sang sur le sol). 
 
Après la mort d'un humain, si les honneurs funèbres ont été accomplis selon les règles par les parents ou les amis du défunt, l'âme rejoint les Enfers.
Les Enfers