Carte des Enfers
Les 3 juges
Les Enfers
Description
Page 7 sur 10
      L'Achéron
Selon les Anciens Grecs, le fleuve Achéron, fleuve maudit, était le fils de Gaia, la Terre, et d’Hélios, le Soleil. Ayant accepté de donner de son eau aux Titans lors de leur lutte contre les dieux de l’Olympe, il subit la colère de Zeus et se vit précipité sous terre, dans le royaume d’Hadès.
Selon Homère, l’Achéron avait pour principal affluent le Cocyte, autre fleuve des régions infernales. Couramment décrit comme un lieu marécageux, son cours était peu agité, et ses eaux sombres et boueuses. Son rôle était grand dans les croyances funéraires de l’Antiquité. Les âmes des morts devaient en effet le franchir afin de pouvoir gagner le séjour des morts. Elles étaient pour cela confiées aux soins du vieux passeur Charon, qui leur faisait gagner l’autre rive sur sa barque. Ce dernier accomplissait sa tâche en échange d’une obole placée dans la bouche du défunt par sa famille afin d’éviter à son âme une interminable errance.
Gustave Doré:
Charon navigant sur l'Achéron
es légendes bâties autour de ce fleuve prennent appui sur une réalité géographique. L’Achéron est en effet le nom porté par une rivière coulant dans le sud de l’Épire et se déversant dans une profonde faille sur une partie de son cours, avant de réapparaître à proximité de la mer ionienne.
De nos jours, l'Achéron en Epire