Laocoon était le fils de Priam et d'Hécube, ou fils d'Anténor (parfois de Capys) selon les autres. C'était  un prince troyen qui exerçait dans la ville de Troie les fonctions de prêtre d'Apollon ou de Poséidon.
Troyens
Le cheval de Troie
Laocoon
Fatigués d'un siège et d’une suite de combats qui duraient depuis dix ans, les Grecs eurent recours à un stratagème pour pénétrer dans Troie, si bien défendue. Ils construisirent un cheval énorme, avec des planches de sapin, artistement jointes ensemble, et ils publièrent que c'était une offrande qu'ils consacraient à Athéna, pour obtenir un heureux retour dans leur pays. Ils remplirent de soldats les flancs de cet énorme cheval, et feignirent de s'éloigner. Les Troyens, voyant ce colosse sous leurs murs, se proposèrent de le faire entrer dans leur ville et de le placer dans leur citadelle. 
Les conseils de Laocoon
En apprenant ce dessein, Laocoon accourut presque en fureur, s'efforça de dissuader ses concitoyens, leur représentant comme une ruse ou une machine de guerre ce colosse abandonné par les Grecs, et lança un javelot contre les flancs du cheval. Les Troyens, dans leur aveugle confiance, regardèrent cette action comme une impiété. Ils en furent plus persuadés encore lorsque deux affreux serpents, venus de la rner, allèrent droit à l'autel ou sacrifiait Laocoon, se jetèrent sur ses deux fils, Antiphate et Tymbræus, les enveloppèrent de leurs anneaux, saisirent Laocoon lui-même qui venait au secours de ses enfants, et ne lachèrent leurs trois victimes qu'après les avoir étoufféees et lacérées de leurs morsures immondes. 
Laocoon et ses fils 
F. HAYEZ (1812) 
Pinacoteca di Brera, Milan
Page 1 sur 2