Hector le plus vaillant des Troyens
Troyens
Fils du roi Priam et d'Hécube, il était le frère de Pâris, l'époux d'Andromaque et le père d'Astyanax. Priam, incapable de combattre en raison de son âge, en avait fait le général en chef des Troyens. C'était le plus vaillant des guerriers présents lors de la guerre, à l'exception d'Achille. Il défit de nombreux héros grecs et en tua 24, chiffre parmi les records des guerriers (Achille tua 28 troyens).
Très aimé du peuple, il en reçut des honneurs presque divins et amis comme ennemis reconnaissaient en lui le principal défenseur de la ville. Les oracles avaient prédit que l'empire de Priam ne pourrait être détruit tant que vivrait le courageux Hector. C'était lui dont Agamemnon cherchait d'abord à se débarrasser sachant bien qu'il ne prendrait pas la ville tant que Hector serait là.
Jusqu'à la dixième année du siège de Troie, il fut invaincu.
Hector
Hector,Andromaque et Astyanax.
La dixième année de guerre
Jusqu'au commencement de la dixième année, Hector avait évité le combat en rase campagne, au moins lorsqu'il savait Achille parmi les Grecs. Une fois, Achille avait essayé de le rejoindre, mais Hector ne l'avait pas attendu et s'était enfui jusque dans la ville. 
Par contre, en l'absence d'Achille, il fit un grand carnage parmi les Grecs. Protégé par Arès, jusqu'à ce que celui-ci soit blessé par Diomède, il tua un grand nombre d'adversaires.
Puis ayant fait ses adieux à sa famille, il provoqua tous les  grecs en compagnie de son frère Pâris.
Le combat d'Hector et Ajax le Grand
Ce fut Ajax le Grand qui fut tiré au sort pour aller livrer un combat singulier contre Hector. Il faillit écraser Hector sous un rocher. Le combat dura une journée entière mais la nuit arrêta leur lutte; les deux combattants décidèrent de déclarer la partie égale et ils fraternisèrent en échangeant des présents: Hector donna son épée et Ajax lui fit cadeau de sa ceinture pourpre.
Hector protégé par Apollon
Au cours de l'attaque des vaisseaux grecs, Hector protégé par Apollon, sema le désordre dans les rangs grecs. Il faudra l'intervention à plusieurs reprises des dieux pour sauver des héros comme Nestor ou Diomède.
Page 1 sur 3