Andromaque, princesse de Thèbes
Troyens
Andromaque était la  fille d'Eétion, roi de Thèbes en Mysie, et la femme d'Hector. 
Achille s'étant emparé de Thèbes, ravagea la ville, mit à mort Eétion et ses sept fils, et rendit à la liberté leur mère moyennant une forte rançon. Andromaque était célèbre par l'affection qu'elle gardait à Hector, affection qui s'attesta et dans les recommandations qu'elle lui adressa avant le combat, et dans les lamentations qu'elle fit entendre lors de sa mort.
 
Durant le siège de Troie, elle pressentit la mort prochaine de son époux qui fut effectivement tué par Achille. Après la chute de Troie, malgré sa protection, son fils unique, Astyanax, fut tué par les Grecs qui craignaient qu'une fois adulte, il cherchât à venger sa famille comme le prédisait Calchas. 
Andromaque
Andromaque
par le sculpteur José Vilches
 Paseo de Recoletos, Madrid.
Elle fut amenée comme captive par Néoptolème (Pyrrhus) qui était le fils d'Achille. 
Elle devint sa concubine et lui donna trois fils. Puis Néoptolème épousa Hermione, fille d'Hélène et de Ménélas, mais ils n'eurent pas d'enfants. Alors, selon Euripide, Hermione devint jalouse d'Andromaque et l'accusa de sortilèges visant à la rendre stérile.  
Elle profita de l'absence de son mari pour essayer de la tuer avec la complicité de son père. Mais grâce à l'intervention de Pélée, grand-père de Néoptolème et père du meurtrier de sa famille elle eut la vie sauve.
Astyanax arraché
 des bras d'Andromaque
par François MÉNAGEOT
Adieux d'Hector et d'Andromaque
 par Joseph-Marie VIEN
Musée du Louvre 

La douleur d'Andromaque 
Jean-Louis David
 Musée du Louvre
Page 1 sur 2