La guerre de Troie
Page 25 sur 28
Peu méfiants, les Troyens le crurent. Seul le prêtre Laocoon, pressentit que ce don empoisonné serait la ruine de Troie. Cassandre, la fille de Priam, lui avait fait écho mais personne ne l'écoutait et elle s'était retirée dans le Palais. Laocoon essaya de les mettre en garde contre la traîtrise de l'ennemi : 
"Ne croyez pas aux Grecs, ne croyez pas aux dieux! jetez ce cadeau grec à la mer ou bien brûlez-le, mais ne l'introduisez pas dans votre ville. " 
Comme il disait ces mots, deux monstrueux serpents sortirent des profondeurs de l'océan et rampèrent jusqu'à lui. Ils s'enroulèrent autour de son corps et de ceux de ses fils et les étouffèrent. Ainsi le Destin avait décidé de la perte de la cité.
Laocoon et ses fils par Agésandros
 (2ème siècle av.JC.)
Musée Pio-Clémentino , Vatican.

La Procession du cheval dans Troie.
Peinture de Giovanni Domenico Tiepolo (XVIIIe siècle).