Philoctète, ami d'Héraclès
Grecs et Alliés
Philoctète était fils de Péas et le fidèle compagnon d'Héraclès, qui, en mourant, lui laissa ses redoutables flèches. Il s'était engagé, par serment, à ne jamais révèler le lieu où il aurait déposé les cendres de ce héros.
Mais les Grecs, sur le point de partir pour le siège de Troie, ayant appris de l'oracle de Delphes que, pour se rendre maîtres de cette ville, il fallait qu'ils fussent en possession des flèches d'Héraclès, envoyèrent des députés à Philoctète, pour apprendre en quel lieu elles étaient cachées.
Philoctète, qui ne voulait ni violer son serment ni priver les Grecs de l'avantage que ces flèches pouvaient leur procurer, après quelque résistance, montra avec le pied l'endroit où il avait inhumé Heraclès, et avoua qu'il avait ses armes en son pouvoir. 
Philoctète
La punition
Comme tous les prétendants d' Hélène, il partit en guerre contre Troie, muni de ses précieuses flèches empoisonnées. Lorsque les Grecs firent escale dans l'île de Lemnos, il fut mordu par un serpent, ou, suivant d'autres traditions, blessé par le fer d'une de ses flèches. La plaie qui en résulta ne guérit point. Elle répandait une odeur si fétide que les Grecs, incommodés, se virent contraints d'abandonner Philoctète sur l'île de Tenedos. Il y resta dix ans, souffrant sans cesse de sa blessure et de la solitude.
Machaon soigne Philoctète
Philoctète 
(1786-88) J-G DROUAIS 
© Musée de Chartres
Philoctète abandonné 
P. CABANEL 
© Musée de Sète
Page 1 sur 2