Maison d'Atrée
Oreste
En Tauride
Oreste s'y rendit avec Pylade ; mais, ayant été pris, il fut sur le point d'être immolé à la déesse, suivant la coutume du pays. Une loi barbare, édictée par le roi Thoas, prescrivait d'immoler à Artémide tous les étrangers qui aborderaient sur ces côtes. La prêtresse offrit de renvoyer sain et sauf l'un des deux compagnons, un seul suffisant pour satisfaire à la loi : Pylade fut celui qu'elle voulut retenir. Ce fut alors qu'on vit ce généreux combat d'amitié qui a été si célébré par les anciens, et dans lequel Oreste et Pylade offraient leur vie l'un pour l'autre. 
Sur ces entrefaites, Oreste fut reconnu par sa sœur qui fit adroitement suspendre le sacrifice, en prétendant que les étrangers s'étaient rendus coupables d'un meurtre et qu'on ne pouvait les immoler qu'après une expiation. La cérémonie devant se faire sur mer, on embarqua la statue d'Artémis. Iphigénie, en qualité de prêtresse, monta à bord du navire, et s'éloigna de la Tauride avec son frère et Pylade. Certains auteurs racontent que, avant de s'éloigner, Oreste avait tué Thoas, roi du pays.
Le sacrifice d'Iphigénie
Fresque de Pompéi
Oreste et Pylade avec Iphigénie.  
(Musée Archéologique Naples)  

La rencontre d'Oreste et d'Hermione
Page 3 sur 4
Oreste et Pylade devant Iphigénie 
B. WEST