Maison d'Atrée
Oreste
Oreste était le dernier des enfants d'Agamemnon, roi de Mycénes et de Clytemnestre. 
Déjà tout jeune, il servit d'otage à Télèphe venu chercher auprès d'Achille, un remède pour soigner ses blessures. 
Oreste n'était qu'un adolescent lorsque son père Agamemnon, de retour de la guerre de Troie, fut tué par Clytemnestre et par Egisthe, son amant. Il put, avec l'aide de sa sœur Electre, se réfugier chez son oncle Strophios, en Phocide. Il se lia d'une solide amitié avec son cousin, Pylade qui demeura le fidèle compagnon de ses infortunes.
La vengeance d'Oreste
Le sacrifice d'Iphigénie
Oreste, devenu grand, forma le dessein de venger la mort de son père, quitta la cour de Strophius avec Pylade, entra secrètement dans Mycènes, et se cacha chez Electre. 
On convint d'abord de faire courir dans la ville le bruit de la mort d'Oreste. Égisthe et Clytemnestre en conçurent tant de joie, qu'ils se rendirent aussitôt dans le temple d'Apollon pour en rendre grâces aux dieux. Oreste y pénétra avec quelques soldats, dispersa les gardes, et tua, de sa main, sa mère et l'usurpateur.
Son meurtre, qui semblait une juste vengeance, frappa les dieux d'horreur, et, en tant que matricide, ils lui dépêchèrent les Erinyes, divinités persécutrices qui obsèdent et tourmentent les coupables de crimes familiaux. Poursuivi sans relâche, en proie à des crises de folie passagères, il promena partout ses remords et sa démence en Attique.
Page 1 sur 4
 Oreste empoignant son épée
pour tuer sa mère et l’amant de celle-ci. 
Détail d’un sarcophage romain :(Musée du Vatican)
Oreste massacrant Egisthe et Clytemnestre (1654)
 de Bernardino MEI