Puis le dieu le purifia à Delphes et, par la bouche de la Pythie, lui fit savoir qu'il serait définitivement guéri de sa démence en allant chercher la statue d'Artémis en Tauride. 
Grecs et Alliés
En Tauride
Iphigénie
En Tauride, après son sacrifice manqué, Iphigénie était prêtresse d'Artémis et avait pour fonction de sacrifier tous les étrangers qui abordaient la région.
Bien des années plus tard, débarqua sur la côte de Tauride (actuelle Crimée) son frère Oreste accompagné de son cousin, Pylade, venu chercher la statue de la déesse afin que cesse la persécution des Euménides ou Erinyes (Furies chez les Latins). Fait prisonnier, il fut conduit au temple où Iphigénie officiait et il fut reconnu par sa sœur. La prêtresse, pour sauver Oreste, fit annuler le sacrifice prétextant qu'un étranger matricide ne pouvait être sacrifié sans avoir été purifié.
Elle demande au roi Thoas de purifier le temple avec une torche après s'être couvert la tête d'un morceau de tissu. Puis, emportant la statue d'Artémis pour aller la laver à la mer, elle prit la fuite avec son frère et Pylade.Poursuivis, ils furent aidés par la déesse Athéna et finalement retournèrent tous les trois en Grèce, poussés par des vents favorables.
Iphigénie et Oreste 
Johann Heinrich Wilhelm TISCHBEIN
On dit qu'Iphigénie mourut à Mégare; mais on prétend aussi qu'Artémis avait rendu la jeune fille immortelle, l'assimilant à la déesse Hécate la jeune. En fait, il semble surtout qu'Iphigénie ait été à l'origine l'une des représentations d'Artémis.
Certains disent qu'après leur mort, alors qu'ils se trouvaient dans l'île des bienheureux, Iphigénie et Achille se seraient mariés. Achille avait déjà dit son désir de l'épouser lorsqu'Iphigénie avait choisi d'accepter le sacrifice de son plein grè.
Page 2 sur 2