Héros grec:
Grecs et Alliés
Remarquable par son courage et sa fermeté d'âme, le "bouillant Achille" avait aussi un caractère ombrageux, rancunier voire méprisant pour ses adversaires. Mais cela ne l'empêcha pas d'être le préféré des déesses Héra et Athéna qui veillèrent jalousement sur lui. Il se lia d'amitié avec Patrocle qui devint son ami inséparable et sans doute un peu plus jusqu'à la mort.
Achille
Achille chez Lycomède
Alors qu'Achille avait neuf ans,le devin Calchas prédit à Thétis d'une part que les Grecs ne pourraient jamais s'emparer de Troie sans l'aide de son fils, d'autre part que son fils trouverait la mort dans cette guerre. Ainsi, Achille devait, soit vivre vieux, mais sans gloire, soit, et plus sûrement, partir pour Troie, mais sans espoir de retour.
Thétis retire Achille à Chiron
Pompéo Batoni
Musée de l'Ermitage,
Saint-Pétersbourg, 

C'est pourquoi,lorsque la guerre de Troie éclata, Thétis le retira de chez Chiron et l'envoya, déguisé en femme sous le nom de Pyrrha (la rousse), se mêler au groupe des filles de Lycomède ,roi de Scyros, afin d'échapper à la pression des guerriers.
Là, il séduisit Déidamie, fille du roi Lycomède, qui n'avait pas été bien longue à découvrir la supercherie et qu'il épousa secrètement quelque temps avant son départ pour Troie.  
De cette union naquit un fils, Néoptolème (ou Pyrrhus), qui participera lui aussi à la guerre car sa présence était également nécessaire à la victoire.
Calchas apprit aux Grecs où se trouvait Achille, ils chargèrent Ulysse de le retrouver et de le ramener rapidement.
Le rusé roi d'Ithaque se déguisa en marchand et présenta aux princesses de la cour de Lycomède des bijoux parmi lesquels était placée une épée que la prétendue princesse Pyrrha saisit avec empressement lorsqu'Ulysse fit sonner une trompette de guerre. Démasqué, Achille suivit Ulysse sans qu'il y ait eu un engagement vis à vis d'Agamemnon.  
Achille et les filles de Lycomède
Nicolas Poussin.
Musée des Beaux-Arts, Boston, USA
Page 3 sur 10