Grecs et Alliés
    Homère le représente comme le favori d’Athéna. Par le secours de cette déesse, il tua plusieurs Troyens de sa main et ne fut jamais vaincu. Il sortit avec gloire de combats singuliers contre Hector, Énée et les autres princes troyens.
Diomède
    Avec Ulysse, il alla chercher Philoctète pour le ramener de Lemnos à Troie, car le devin Hélénos avait prédit que seule la présence de ce dernier apporterait la victoire aux Grecs.
Philoctète possédait l'arc et les flèches d'Héraclès qui était son ami. Les Grecs, se dirigeant vers Troie, s'étaient arrêtés sur une île où Philoctète fut mordu par un serpent.Sa blessure semblant incurable, il fut abandonné sur l'île de Lemnos. Ramené à Troie,il fut guéri par le médecin grec Machaon et de retour au combat, il tua Pâris. 
    On dit aussi que Diomède accompagna Ulysse pour voler le Palladium, statue sacrée d'Athéna placée dans la citadelle de Troie, car Hélénos avait déclaré que le camp qui la posséderait serait vainqueur.
    Comme Ulysse, Diomède jouissait de la protection d'Athéna.
Avec  l'aide de  la  déesse , en  un  seul  jour, il  tua  le  prince
troyen Pandaros, blessa Enée et combattit contre les dieux, chassant Arès du champ de bataille  et frappant Aphrodite de sa lance. 
Machon soignant Philoctète
     Accompagnant Ulysse, il participa à l'expédition de nuit contre le camp troyen, dans la plaine, et tua Dolon et le roi thrace Rhésos, avec douze de ses hommes.
   Lorsqu'il se trouva opposé à Glaucos, le chef des Lyciens, au lieu de se battre en duel, tous deux découvrirent que leurs familles avaient depuis longtemps des liens d'amitié, et ils échangèrent leurs armes.Dioméde y gagna, dans l'échange, car sa propre armure était de bronze, tandis que celle de Glaucos était d'or.
Au retour de Troie
Aidé par Athéna, Diomède fut l'un des rares héros grecs à bénéficier d'un voyage de retour calme et rapide après la guerre. Mais, au même moment, Aphrodite, pour se venger de la blessure que la lance de Diomède lui avait infligée, avait poussé Aegialé, sa femme, à devenir la maîtresse du fils de Sthélénos, Cométès.
Page 2 sur 3