Le destin de Calchas
Grecs et Alliés
Il devait mourir lorsqu'il rencontrerait un devin plus habile que lui : c'est ce qui se produisit à Colophon, où il trouva Mopsos, qui le vainquit.
En rencontrant Mopsos, Calchas scella son destin : il voulut prouver qu'il était plus fin devin que lui, il lui demanda, en désignant un figuier sauvage, de prédire combien de fruits il donnerait. Mopsos répondit qu'il y aurait dix mille figues plus un boisseau et qu'il resterait ensuite une seule figue. La cueillette faite, la prévision se révéla tout à fait exacte. 
 
Mopsos à son tour, désigna une truie et demanda le jour de sa mise bas et le nombre de petits de chaque sexe qui naîtraient ; Calchas répondit qu'il y aurait dans neuf jours huit porcelets et aucune truie mais Mopsos le contredit aussitôt en affirmant que ce serait le lendemain à midi qu'elle mettrait bas deux truies et un porcelet ; ce qui se révéla absolument correct. 
Ayant trouvé devin plus habile que lui, Calchas en mourut de dépit (comme il l'avait d'ailleurs prévu). 
Il fut enterré près de Colop
Calchas
Calchas – Musée du Vatican
Page 2 sur 2