Grecs et Alliés
Le suicide d'Ajax
Ajax
Le grand
A la mort d'Achille, il ramèna le corps du héros dans le camp grec et il se disputa avec Ulysse au sujet du partage des armes du défunt : en effet, selon le code guerrier de l'époque, celles-ci ne pouvaient être données qu'à un homme aussi vaillant et brave qu'Achille. Or, dans le camp grec, il en existait deux : Ulysse et Ajax. 
Ajax ramenant le corps d'Achille.
Finalement, les armes furent attribuées à Ulysse soit parce qu'Athéna fit pencher la balance du côté d'Ulysse, soit parce que les prisonniers troyens consultés, désireux de voir le perdant se retourner contre son camp, désignèrent Ulysse. 
Ajax en devint si furieux que, pendant la nuit, rendu fou par Athéna, il massacra tous les troupeaux du camp, croyant tuer son rival et les capitaines de l'armée. Revenu de son délire, et confus de son égarement, il se tua sur l'épée que lui avait offerte Hector. . 
Le suicide d'Ajax.
 Cratère en calice étrurien, v. 400-350 av. J.-C.
British Museum..
Les chefs grecs lui refusèrent dans un premier temps une sépulture mais, convaincus par Ulysse, l'enterrèrent comme il convenait. Les Grecs refusèrent de brûler son corps, car un suicidé ne pouvait recevoir les honneurs du bûcher et de l'urne funéraire. Ses armes, tombées à la mer, seront finalement rejetées près de sa tombe, comme un ultime hommage à ce guerrier brave mais malchanceux.
Page 2 sur 2