A l'endroit le plus resserré de l'isthme, d'où l'on peut voir à la fois le golfe de Corinthe et le golfe de Salonique, vivait Sinis, fils de Polypémon appelé aussi Procuste. Il était surnommé Pityocamptès, " qui courbe les pins ", parce que, doué d'une force prodigieuse, il courbait les pins jusqu'à leur faire toucher le sol et avait coutume de demander à d'innocents voyageurs de l'aider, puis brusquement il lâchait l'arbre; celui-ci, en se redressant, projetait dans les airs le malheureux qui, en retombant violemment sur le sol, se tuait 
D'autres fois il courbait deux arbres voisins jusqu'à les faire se toucher puis il attachait un bras de sa victime à chacun des deux arbres de sorte que, lorsque les arbres se redressaient, ses membres étaient arrachés. 
Thésée se battit avec Sinis, le vainquit et le traita de la manière dont il avait traité les autres. 
A ce moment-là, une belle jeune fille s élança et courut se cacher dans un fourré de joncs et d'asperges sauvages. Il la suivit et après l'avoir cherchée longtemps, il la trouva en train d'invoquer les herbes en promettant de ne jamais les brûler ni les détruire si elles la cachaient. Après que Thésée eut juré de ne lui faire aucun mal, elle consentit à sortir de sa cachette: c'était Périgouné, la fille de Sinis. 
Périgouné tomba amoureuse de Thésée et lui pardonna le meurtre de son odieux père en se donnant à lui. Quand le terme fut venu, elle accoucha d'un fils, Mélanippe. Plus tard Thésée la donna en mariage à Déionée, roi d'Oechalie, fils d'Eurytos et d'Antiope, fille de Pylo.
Noms cités 
dans le mythe
de Thésée
Sinis
Les travaux de Thésée 
British Museum
Thésée contre Sinis