Thésée
Héros
Page 3 sur 9
L'arrivée à Athènes
Après s'être purifié à l'autel de Zeus, sur les bords du Céphise, pour avoir souillé ses mains du sang de tant de criminels, il rentra dans Athènes pour s'y faire reconnaître.
A cette époque, Egée vivait avec Médée, avec laquelle il avait eu un fils, Médos. Le vieux roi espérait que le jeune homme pourrait lui succéder sur le trône, malgré le fait que sa mère soit une étrangère. Egée était en outre confronté chaque jour à l’hostilité de Pallas, son frère, et des cinquante fils de ce dernier (surnommés les pallantides.) qui revendiquaient le pouvoir.  
Lorsque le jeune homme arriva à Athènes, il décida de ne pas révéler son identité. Cependant, Egée accueillit chaleureusement le voyageur, ayant entendu parler des exploits que ce dernier avait accomplis. Médée, quant à elle, ne voyait pas l’arrivée de Thésée d’un bon œil, car elle savait qui il était, contrairement à Egée qui l’ignorait. Comme elle voulait que son fils Médos monte sur le trône d’Athènes, elle proposa au jeune homme d’aller combattre le taureau qui sévissait dans les environs de Marathon, à l’est d’Athènes (il avait été capturé par Héraclès au cours de son septième travail, puis relâché peu après.), espérant que Thésée se fasse tuer. 
Médée offrant la coupe à Thésée 
Sir W. Russell Flint (1910)
Ayant réussi l’épreuve, Thésée rentra à Athènes, après avoir capturé le taureau. Il le sacrifia à Apollon par la suite. Alors, Médée tenta de tuer le jeune homme. Elle le fit passer pour un partisan des Pallantides aux yeux d’Egée, et lui offrit alors une coupe de vin empoisonné au cours d’un banquet. Mais Egée reconnut à temps les objets que Thésée portait sur lui : les sandales et l’épée qu’il avait placé lui-même sous le rocher, en présence d’Aethra. Il arracha soudain la coupe des mains de son fils, puis exila Médée. 
Thésée ramenant le taureau de Marathon par C. Van Loo
 Musée de B-A Nice