Jason et
Les Argonautes
Héros
Page 7 sur 9
Le retour à Iolchos
    Ce meurtre suscita d'ailleurs la colère de Zeus qui enjoint aux héros - c'est la proue d'Argo qui le leur révèla- d'aller se purifier auprès de la magicienne Circé , fille d'Hélios comme Aiètès et tante de Médée. Ils parvinrent chez celle-ci après avoir remonté le Danube, gagné l'Adriatique, remonté l'Éridan (le Pô). Le navire s'engagea sur ce fleuve au milieu des vapeurs provoquées par la fin tragique de Phaéton , jusqu'à ce que ses eaux se jettent dans le Rhône, et enfin il rejoignit la Méditerranée et contourna la Sardaigne. Arrivés sur l'île où régnait Circé, la magicienne accomplit le sacrifice purificateur pour apaiser les Erinyes, mais refusa que les Argonautes s'arrêtent chez elle.
    Ensuite, le bateau franchit la mer des Sirènes, auxquelles Orphée opposa un chant si beau que le leur resta sans effet. Puis grâce aux Néréides, il surmonta l'obstacle de Scylla et Charybde. Héra avait, en effet, voulu que Thétis manoeuvrât le gouvernail. Seul son mari, Pélée, courbé sur la rame, pouvait la voir. Enfin, ils arrivèrent à Corcyre (aujourd’hui Corfou) au pays des Phéaciens dont Alcinoos était roi. C’est là qu’ils rencontrèrent un groupe de Colchidiens lancés à leur poursuite par Aïétés. 
Les Colchidiens demandèrent à Alcinoos de leur livrer Médée. Alcinoos après avoir consulté sa femme, Arété, répondit qu’il y consentirait, si à l’examen, Médée apparaissait comme vierge. Mais si elle était déjà la femme de Jason, alors elle devrait rester avec lui. 
Arété fit secrètement savoir à Médée la décision d’Alcinoos et Jason s’empressa de remplir la condition qui devait sauver Médée. Alcinoos n’eut plus qu’à refuser de livrer la jeune femme. Les Colchidiens n’osant revenir dans leur patrie s’établirent chez les Phéaciens. Et les Argonautes reprirent la mer.
    A peine avaient-ils quitté Corcyre, qu’une tempête les entraina vers les Syrtes, sur la cote de Lybie. Là ils durent transporter leur navire sur leurs épaules jusque dans le lac Tritonis. Grâce à Triton, le dieu du lac, ils trouvèrent une issue vers la mer et reprirent leur voyage en direction de la Crète. 
En Crète, ils se heurtèrent au moment de débarquer, à un géant, Talos, sorte de robot monstrueux, construit par Héphaïstos et à qui Minos avait confié le soin de défendre l’ile contre tout débarquement. Il détachait des rochers énormes du rivage et les lançait de loin contre les navires qui passaient pour les détourner du rivage.