Thespios et ses cinquante filles
Noms cités
dans le mythe
d'Héraclès 
Lorsqu'il eut atteint sa dix-huitième année Héraclès quitta la ferme où il était berger et entreprit de tuer le lion de Cithéron qui ravageait les troupeaux d'Amphitryon et de son voisin, le roi Thespios, un Erechthéide athénien (fils d'Erechthée). Le lion avait un autre antre sur le mont Hélicon au pied duquel se trouvait la ville de Thespies, fondée par Thespios, en Béotie.. 
Le roi Thespios avait cinquante filles de sa femme Mégamédé, fille d'Arnéos. Craignant qu'elles ne tournent mal, il décida que chacune d'elles aurait un enfant d'Héraclès qui, à présent, était occupé à chasser le lion toute la journée; en effet, Héraclès était logé à Thespies pour cinquante nuits. Thespios lui proposa aimablement sa fille aînée. 
Mais, chaque nuit, une autre de ses filles se rendait auprès d'Héraclès jusqu'à ce qu'il se fût uni à toutes et Héraclès ne s'aperçut de rien. Mais il avait eu cinquante et un fils car la plus jeune lui donna des jumeaux .
Autre version:
Héraclès n'eut pas d'enfant de la cinquantième fille,elle resta vierge et devint sa prêtresse.

Ayant enfin réussi à prendre le lion et à le tuer avec sa massue faite d'une seule pièce et taillée dans un olivier sauvage qu'il avait déraciné sur l'Hélicon, Héraclès se revêtit de sa peau et porta sa tête à la mâchoire ouverte en guise de casque

Parmi les nombreux enfants nés,.sept demeurèrent dans la cité natale,deux ou trois s'installèrent à Thèbes, mais la majorité, sous la tutelle d'Iolaos, fondèrent une colonie en Sardaigne.

Thespios
Les Filles de Thespios
,Gustave Moreau,
Paris, Musée Gustave Moreau
Heraclès et les filles de Thespios, 
Gustave Moreau, XIXème siècle