Le consultant devait s'acquitter d'une taxe versée à une confédération de cités. Le paiement d'une surtaxe ou des services rendus à la cité de Delphes permettaient d'acquérir le droit de passer avant la longue liste d'attente. 
 
Le consultant était d’abord conduit dans le temple d'Apollon et y rencontrait la Pythie, installée sur son trépied.
Noms cités
dans le mythe
d'Héraclès 

Pythie
Si dans les temps archaïques la tradition établit que la Pythie était une jeune vierge, symbole de pureté, il apparaît que ce critère fut peu à peu délaissé au profit de la sélection d’une femme de tout âge et de tout statut marital, du moment qu’elle était modèle de chasteté. 
 
Plutarque, qui fut prêtre d’Apollon à Delphes de 105 à 126 ap. J.-C., évoque ces règles plus récentes dans le choix d’une Pythie 
« La Pythie […] sort d’une des familles les plus honnêtes et les plus respectables qui soient ici et elle a toujours mené une vie irréprochable mais […] elle n’apporte avec elle, en descendant dans le lieu prophétique, aucune parcelle d’art ou de quelque autre connaissance ; […] c’est vraiment avec une âme vierge qu’elle s’approche du dieu. »
La Pythie sur son trépied.
Prêtresse de Delphes,
John Collier, 1891,
musée national d'Australie-Méridionale (Adélaïde)
Page 2 sur 2