La punition infligée à Héraclès
Noms cités
dans le mythe
d'Héraclès 
La légende communément acceptée est la suivante : 
 
Lorsque Héraclès eut accompli ses travaux, il répudia sa femme Mégare qu'il donna à son neveu Iolaos, et il se mit à la recherche d'une nouvelle compagne. Ayant entendu dire que son ami Eurytos promettait la main de sa fille Iolé à celui qui l'emporterait sur lui et sur ses fils au tir à l'arc, il se rendit à la cour de celui-ci et n'eut aucune peine à gagner le concours. 
 
Mais Eurytos refusa de donner Iolé à un homme qui avait tué ses enfants et qui était l'esclave d'Eurysthée. Lorsque, peu de temps après, on vola douze belles juments et douze mules dans les troupeaux d'Eurystos, Iphitos, son fils aîné, qui seul avait pris le parti d'Héraclès dans cette affaire, crut que le héros s'était rendu coupable du vol pour se venger de cette insulte. Profondément blessé d'un tel soupçon, Héraclès tua Iphitos alors qu'il était son hôte à Tirynthe. 
 
Tourmenté par le remords, Héraclès se rendit à Delphes consulter la Pythie afin d’être purifié. L’oracle refusa tout d’abord de répondre, si bien qu’Héraclès furieux saisit son trépied : Apollon intervint et Zeus dut séparer les antagonistes. La Pythie lui ordonna : "Pour te débarrasser du malheur qui t'afflige, tu dois te vendre comme esclave pendant trois années et verser le prix qui te sera payé aux enfants d'Iphitos,   Zeus est irrité que tu aies violé les lois de l'hospitalité, quelles qu'en soient les raisons et même si on t'a provoqué. - Et de qui donc dois-je être l'esclave, demanda Héraclès ? - La reine Omphale de Lydie t'achètera", répondit la Pythie. 
 
C'est ainsi qu'Héraclès fut emmené en Asie par Hermès, le dieu du commerce, et vendu pour trois talents d'argent à Omphale. 
Durant ces trois ans d'esclavage, Héraclès va non seulement se plier aux exigences militaires d'Omphale mais aussi à ses étranges fantasmes. 

Omphale
Héraclès et Omphale
Héraclès effectua au service d'Omphale, nombre d’exploits visant à débarrasser son royaume de monstres comme les Certopes et de brigands tels les Itones. Différentes versions abordent les amours d’Omphale et Hercule. La plus répandue est qu’admirant la force et les exploits d’Hercule, elle en fait son amant puis même son époux, après l’avoir libéré de la servitude. Cependant chez Ovide, Lucien, Properce et Sénèque, Omphale oblige Heraclès à porter des habits de femme et à filer la laine tandis qu’elle se dote de la peau du lion de Némée et de la massue. Chez Sénèque, Omphale va même jusqu’à punir le héros d’un soufflet avec sa pantoufle.
Page 1 sur 2