Héraclès
Héros
Page 4 sur 17
Les travaux
Eurysthée exigea douze travaux d'Héraclès.
      Le lion de Némée
Dans la vaste forêt de Némée en Argolide, une région du Péloponnèse, vivait un lion, fils d'Echidna et de Typhon selon certains auteurs.Il dévorait les troupeaux de bétail et terrorisait les habitants. Bénéficiant d'une force gigantesque, il avait une peau très dure, impénétrable par les flèches. 
Héraclès reçut l'ordre de tuer le lion. Les flèches qu'il tirait contre l'animal retombaient brisées autour du lion. Le crâne du lion était protégé par une peau épaisse;malgré tout Héraclès tenta de l'assommer avec sa massue. Sous le choc, la massue cassa mais le monstre n'en resta pas moins étourdi. Héraclès se précipita alors sur le fauve par-derrière et l'étreignit avec ses mains. Un combat au corps à corps s'engagea. L'animal résista mais finalement le héros l'étrangla. Pour le dépouiller de sa peau, Héraclès utilisa les griffes de l'animal, seul moyen de percer ce cuir que ni le fer ni la pierre ne pouvaient entamer.
De la peau, il se fit un manteau-cuirasse retenu sur sa tête par le crâne du lion.        

Le lion de Némée
      L'hydre de Lerne
Pour le deuxième des douze travaux, Eurysthée demanda à Héraclès (Hercule) de tuer l'Hydre de Lerne, monstre né de Typhon et d'Echidna et élevé par Héra.Cette bête vivait près d'Argos,sur la colline du Pontinos et dans le lac de Lerne, étendue marécageuse dont certaines légendes racontent qu'elle est une entrée aux Enfers.
Ce monstre reptilien avait neuf têtes (ou plus ou moins selon les auteurs). Parmi ces têtes l'une était immortelle.Quant aux autres têtes, chaque fois que l'on coupait l'une d'entre elles il en repoussait deux.
L'Hydre de Lerne