Héros
Dédale et Icare
Page 2 sur 3
Se rendant compte que toutes les méthodes habituelles pour s'échapper demeuraient vaines, Dédale décida de s'envoler de l'endroit avec des ailes semblables à celles des oiseaux. Il construisit avec de la cire et des plumes une paire d'ailes pour Icare et une pour lui-même. Il conseilla à Icare de ne voler ni trop haut ni trop bas de peur que, d'une part, la chaleur du soleil ne fit fondre la cire, et de l'autre, que les embruns de la mer n'alourdissent les plumes. Puis il se lança dans les airs, suivi de près par Icare. Ils volèrent vers le nord-est , laissant derrière eux Paros, Samos et Délos ; mais lorsqu'ils atteignirent le détroit qui sépare les Sporades de la côte ionienne de l'Asie Mineure, l'enthousiasme d'Icare l'emporta trop haut dans les airs. Comme il s'approchait du soleil, la cire de ses ailes fondit, et il fut précipité dans la mer qui porte son nom. 
Dédale atterrit sur l'île qui porte depuis le nom d'Icaria, retira le corps de la mer et l'ensevelit. 
Il se réfugia ensuite en Sicile, à la cour du roi Cocalos. Il vécut là, parmi les Siciliens, entouré d'honneurs, et construisit de beaux édifices. Pendant ce temps-là, Minos, qui avait décidé de se venger, avait rassemblé une flotte importante et s'était mis à la recherche de Dédale.
La Chute d'Icare
Jacob Peter Gowi
,Musée du Prado, Madrid.
Pour le retrouver, il utilisa la ruse. Il eut alors l'idée de lancer un défi que seul un homme comme Dédale pouvait réussir. Il promit une forte récompense à celui qui réussirait à accrocher un fil au fond d'une coquille en spirale .Pour cela, il se rendit chez tous les souverains de l'Ouest et arriva chez Cocalos.Pour relever le défi, Dédale eut l'idée d'accrocher le fil à une fourmi, cette dernière se faufilant ensuite dans la coquille.
C'était fait. Cocalos rendit la coquille enfilée et réclama la récompense. Or Minos était, maintenant, certain d'avoir trouvé le lieu où se cachait Dédale et il demanda qu'il lui fût livré.