Bellérophon
Héros
Page 2 sur 3
C'est alors qu'il songea à la Chimère. Ce monstre avait une tête de lion, un corps de chèvre , une queue de serpent et crachait du feu. Elle tuait les habitants et rendait les terres inutilisables.
En réalité, le roi était persuadé que la Chimère tuerait Bellérophon.
Bellérophon, Pégase et la Chimère
Médaillon central restauré d'une mosaïque romaine découverte à Autun en 1830 (Musée Rolin).
La Chimère
Désemparé, Bellérophon consulta un devin, Polyidos, qui lui conseilla de sacrifier un taureau à Poséidon et de passer une nuit dans le temple d’Athéna, ce qu’il fit. La déesse apparut dans ses rêves pour lui parler de Pégase, seule créature assez rapide pour lui permettre d'échapper aux flammes de la Chimère. Ce cheval était né du sang qui avait coulé du cou tranché de Méduse, lorsque Persée l'avait tuée. Comme elle était enceinte de Poséidon, on attribua la patemité de l'étalon au dieu.
Athéna lui remit une bride d'or et lui dit où trouver le coursier ailé. À son réveil, Bellérophon trouva l’objet bien réel à côté de lui. Il réussit à apprivoiser Pégase près de la fontaine de Pirène où le cheval ailé aimait s'abreuver.
Grâce à son nouveau destrier, Bellérophon vint à bout de la Chimère : volant au-dessus d’elle, il la cribla de flèches puis lui plaça un bloc de plomb dans la gueule.Le souffle ardent de Chimère fit fondre le plomb qui lui brûla les entrailles.  
La Chimère 
Bronze trouvé dans la ville d'Arezzo
en Italie en 1553
D'autres épreuves
Iobatès, loin de le récompenser, l’envoya combattre les belliqueux Solymes, peuple montagnard de Lycie. Lorsque le guerrier et sa monture revinrent, le roi les renvoya affronter les Amazones, alliées des Solymes.