Les Sculpteurs
Les Rhodiens
Groupe du Laocoon:
Depuis sa redécouverte il y a bientôt cinq siècles, le groupe en marbre représentant Laocoon et ses fils s'affirme comme la sculpture antique la plus renommée. 
Le groupe en marbre représentant Laocoon et ses fils fut mis à jour au cours de fouilles le 14 janvier 1506, en présence de Michel-Ange et rapidement acheté par le pape Jules II pour être installé dans la cour du Belvédère. On établit immédiatement le rapport avec une statue décrite par l'historien romain Pline l'Ancien. Celui-ci attribuait l'œuvre à trois sculpteurs rhodiens : Hagèsandros, Polydôros et Athanadôros. 
Son histoire:
Cette sculpture est particulièrement remarquable car on n'en connaît pas d'autre exemplaire dans l'antiquité. Dès lors, sa datation a fait l'objet de controverses. Il pourrait s'agir d'une copie réalisée par des sculpteurs rhodiens à partir d'un bronze perdu daté vers 140 avant J.-C. Il est également possible que nous soyons en présence d'une création originale conçue dans les dernières décennies du Ier siècle avant J.-C. par les trois sculpteurs rhodiens établis en Italie. 
Le groupe trouvé à l'époque est incomplet. Dès 1523 Montorsoli, élève de Michel-Ange, complète le groupe : les manques sont comblés, le bras du prêtre s'étirera dans une diagonale.  
Ce n'est qu'en 1905 que le collectionneur et archéologue Ludwig Pollak retrouve le bras droit du prêtre, bras plié, qui retrouvera sa place lors d'une restauration, en 1957-1960.
Groupe du Laocoon
 œuvre des Rhodiens
 Agésandros, Athénodore et Polydore
 vers 40 av. J.-C
Musée Pio-Clementino, Vatican
Le groupe avec la reconstitution du bras en diagonale
par Montorsoli
 copie d'atelier, Mannheim