Hugues
 Jean-Baptiste
Les Sculpteurs
Jean-Baptiste Hugues était un sculpteur français né à Marseille le 15 avril 1849 et mort à Paris le 28 octobre 1930.
Issu  d' un  milieu  modeste, il  étudia  la  sculpture  dans  sa  ville  natale où il fut l’élève d'Antoine Bontoux (1805-1892), puis, à Paris,
 d’ Augustin Dumont (1801-1884) et de Jean-Marie Bonnassieux (1810-1892). 
 
Jean-Baptiste Hugues fut lauréat du second prix au concours du Prix de Rome en 1872, puis en 1873. Il obtint le Grand prix de Rome de sculpture en 1875 avec le bas-relief en plâtre "Homère, accompagné de son jeune guide, chante ses poésies dans une ville de la Grèce". De 1876 à 1879, il fut pensionnaire à la villa Médicis à Rome d'où il envoya ses premières pièces au Salon de Paris. 
 
Récompensé au Salon à plusieurs reprises, Jean-Baptiste Hugues triompha avec "Œdipe à Colone" en 1882 avec une médaille de 1ère classe. Il obtint une médaille d’or aux Expositions universelles de 1889 et 1900. En 1897, il fut nommé professeur de modelage à l'Ecole des Beaux-arts de Paris et devint membre du Conseil supérieur de l’enseignement en 1905. Il fut fait officier de la Légion d’honneur en 1903. 
 
Sculpteur au style académique, Jean-Baptiste Hugues réalisa principalement des commandes de l'Etat ou de riches particuliers. "La Muse de la Source", en marbre polychrome et bronze (musée d’Orsay) est l'une de ses oeuvres les plus connues. Ses réalisations, bien que diversifiées (gravures, frontons, bas-reliefs, bustes, bibelots), sur des sujets religieux, allégoriques ou mythologiques, sont relativement peu abondantes. Malgré une certaine renommée de son vivant, il est tombé dans l'oubli après sa mort. 
Amphitrite déesse de la mer,
faïence blanche, avant 1891
Marseille dans les réserves du musée de la Faïence.
Oedipe à Colone
Marbre
Musée d'Orsay,Paris

Fontaine des Danaïdes
 à Marseille