Les auteurs grecs et romains
Sophocle
Sophocle né à Colone en 495 av. J.-C. et mort en 406 av. J.-C. est l'un des trois grands tragiques grecs dont l'œuvre nous est partiellement parvenue, avec Eschyle (526-456) et Euripide (480-406).Il reçoit une éducation très soignée, notamment en musique et en gymnastique. Il est principalement l'auteur de cent vingt-deux pièces (dont une centaine de tragédies), mais dont seules sept nous sont parvenues auxquelles on peut ajouter les fragments importants du drame satyrique Les Limiers, retrouvés en 1912. Il remporte le nombre le plus élevé de victoires au concours tragique des grandes Dionysies (dix-neuf), et n'y figure jamais dernier. 
La carrière d'auteur tragique de Sophocle débute au plus tôt en 468. Cette année-là, la trilogie dont fait partie son Triptolème est couronnée du premier prix, notamment devant Eschyle. Sophocle est le rival de ce dernier pendant douze ans, avant qu'Euripide le concurrence à son tour dès 455.
Contemporain de Périclès pour qui il a une amitié légendaire, Sophocle connaît l'apogée athénienne, et participe également à la vie publique de sa cité en administrant le Trésor de la Confédération de Délos (alliance militaire initialement créée pour repousser l'ennemi perse) et en étant élu stratège à deux reprises : une première fois en 445, et une autre fois vingt-cinq ans plus tard, en 415, à l’occasion de l’expédition de Syracuse. 
Son théâtre approfondit les aspects psychologiques des personnages. Ses pièces mettent en scène des héros, souvent solitaires et même rejetés (Ajax, Antigone, Œdipe, Électre), et confrontés à des problèmes moraux desquels naît la situation tragique. Comparé à Eschyle, Sophocle ne met pas ou peu en scène les dieux, qui n'interviennent que par des oracles dont le caractère obscur trompe souvent les hommes, sur le mode de l'ironie tragique.
On peut remarquer que sur les pièces subsistantes, trois concernent directement le cycle thébain (Antigone, Œdipe roi et Œdipe à Colone), trois concernent le cycle troyen (Ajax, Électre et Philoctète), la dernière étant consacrée à Héraclès (Les Trachiniennes).
Portrait d'un acteur  dans Andromède.
Mais une étude sur la récurrence des thèmes mythiques chez Sophocle devrait également prendre en compte les pièces perdues. 
Sophocle osa insuffler une nouvelle vie à la conception théâtrale, faisant évoluer le drame vers davantage d’action. C’est à cet effet qu’il introduisit un troisième acteur et qu'il réduisit les commentaires parfois trop fastidieux des événements par les choreutes. Il donna ainsi aux personnages une plus grande autonomie et accrut les scènes dialoguées, ce qui contribua à dessiner en touches plus subtiles leur portrait psychologique.