Les auteurs grecs et romains
Esope
Esope aurait vécu aux VII et VI ème siècles avant Jésus-Christ, cela nous vient du témoignage du grec Hérodote (v. 484-v.420 av. J.C.). Généralement on le considère comme Phrygien. Esope aurait été un esclave . On raconte qu'il était boiteux (d'où son nom, Aisopos en grec signifiant le boiteux), bossu et bègue ! Il racontait des petites histoires amusantes mettant souvent en scène des animaux aux comportement très humains. Il est probable que comme Homère, Esope soit en fait un nom derrière lequel on a regroupé des textes amusants composés par plusieurs aèdes anonymes.
Mais en réalité on ne sait pas grand chose de lui. Selon la légende, il aurait été affranchi et aurait voyagé dans plusieurs continents. Aurait été esclave de plusieurs maîtres successivement, il aurait voyagé en Afrique et en Orient après avoir été affranchi, puis envoyé dans diverses cités grecques comme émissaire de Crésus. Chargé ,par celui-ci, de porter des offrandes au temple de Delphes. Là, il dévoila les fraudes commises par les prêtres d’ Apollon. Ceux-ci se vengèrent en l’accusant de vol d’ une coupe en or consacrée au Dieu. Accusé de sacrilège par la plus Infâme calomnie, Esope fut précipité du rocher Hyampéen, l’an 560 av. J.-C.
Socrate avait mis quelque unes des fables en vers;  Le poète grec Babrias donna une version en vers des récits ésopiques, probablement aux alentours des Ier et IIème siècles av.J.-C. Phèdre s’inspira pour écrire une version en latin (Ier siècle av.J.-C.). Jean De La Fontaine s'inspira aussi de ces fables 
Galerie d'images : Fable du Satyre et du paysan (cliquer sur l'image pour l'agrandir)