Dieux olympiens
Poséidon
Page 4 sur 8
Ses Querelles
     Pour le partage des cités
Lorsque les mortels se furent organisés en cités. Les dieux décidèrent de choisir chacun une ou plusieurs villes où ils seraient particulièrement honorés. 
Or, il arriva que deux ou trois divinités choisissent la même cité, ce qui provoqua entre eux des conflits, qu'ils remirent à l'arbitrage de leurs pairs ou même à celui de mortels. 
Dans ces arbitrages, Poséidon fut en général malheureux.
Avec Hélios
Une contestation s'éleva également entre Poséidon et Hélios à propos de l'isthme de Corinthe. Briarée, choisi pour arbitre, accorda à Hélios l'Acrocorinthe et abandonna le reste de l'isthme à Poséidon; ce fut là l'origine du culte particulier dont Poséidon était honoré dans l'isthme de Corinthe,et qui avait pour principale manifestation les célèbres jeux Isthmiques.
Avec Héra
Poséidon revendiqua l'Argolide à Héra et il refusa de comparaître devant ses pairs olympiens, qui, disait-il, étaient prévenus contre lui. Mais un tribunal composé des trois dieux-fleuves, Inachos, Cephisos, et Asterion, rendit un jugement en faveur d'Héra. Très déçu par ce jugement, Poséidon fit disparaitre toute l'eau de l'Argolide sauf après les pluies où des inondations catastrophiques ravageaient la région. Toutefois il fit une exception pour Lerna grâce à la demande d'Amynomé
Avec d'autres dieux
Enfin Poséidon disputa sans succès Égine à Zeus, Naxos à Dionysos, et dut céder à Apollon le territoire de Delphes.
     Avec Athéna
Mais la querelle la plus célèbre fut à propos d'Athènes. Athéna et Poséidon se disputèrent la possession de l'Attique. Ils choisrent comme arbitre Cécrops, le premier roi du territoire. Poséidon frappa l'Acropole de son trident et en fait jaillir un étalon invincible au combat, ou dans d'autres légendes, une source d'eau salée. Athéna, elle, offrit un olivier.