Dieux olympiens
Hestia
Page 2 sur 2
Une déesse vierge
Elle n'aimait pas les manœuvres d'Aphrodite qui ne réussit jamais à la séduire et si elle fut recherchée en mariage par Poséidon et Apollon mais elle déclina rapidement leur offre. Toutefois Priape tenta sa chance.
Ovide mentionne par ailleurs une tentative de Priape d'attenter à son honneur. Il écrit:
"Priape aperçoit Vesta; la prit-il pour une nymphe, ou reconnut-il Vesta? on ne sait. Priape affirme ne pas l'avoir reconnue. Un désir lubrique s'éveille en lui; le voilà qui s'approche furtivement; son pied touche à peine la terre; son coeur bat avec violence. Le hasard voulut que l'âne qu'avait amené le vieux Silène eût été laissé sur les bords d'un ruisseau murmurant. Déjà le dieu du long Hellespont allait en venir à ses fins, quand, bien mal à propos, l'animal se mit à braire. À cette voix retentissante, la déesse se réveille en sursaut; une foule nombreuse accourt; Priape ne se dérobe que par la fuite à des mains vengeresses" 
Une légende peu propagée
Elle refusa de se mêler aux querelles et aux luttes entre les dieux et les hommes et ne sortit jamais de l'Olympe. 
Hestia était vénérée, mais effacée, ce qui fait que sa légende est peu propagée. 
Vesta Giustiniani, 
musée de Torlonia (Rome)