Dieux olympiens
Héphaïstos
Page 1 sur 5
Héphaïstos était le dieu du Feu terrestre et de la Métallurgie qui découvrit l'art de travailler les métaux. Il faisait partie des douze Olympiens. Il fut assimilé à Vulcain chez les Romains.
Certains comme Hésiode, prétendent qu'Héphaïstos était le fils d'Héra seule , sans l'intervention de Zeus, jalouse que son mari ait pu donner le jour à Athéna. Zeus ne voulut pas croire ce prodige jusqu'à ce que, ayant emprisonné Héra sur une chaise mécanique dont les bras se repliaient et serraient celui qui était assis, il l'eût contrainte à jurer par le Styx qu'elle ne mentait pas. Il était si maladif et laid à sa naissance, que sa mère Héra, l'air dégoûté, le poussa du bout du pied du haut de l'Olympe pour échapper au désagrément et à la peine que lui causait son aspect pitoyable. De cette chute , il devint infirme d'où son image de dieu boiteux.
Il survécut cependant à cette fâcheuse mésaventure, sans aucun dommage physique, car il tomba dans la mer où Téthys et Eurynomé, qui se trouvaient non loin de là, lui portèrent rapidement secours. Ces déesses serviables lui firent son éducation et le gardèrent auprès d'elles dans une grotte sous-marine où il installa sa première forge. Il fabriqua toutes sortes d'objets et bijoux merveilleux et bientôt toutes les nymphes marines se parèrent de colliers et de bracelets magnifiques.
Héphaïstos
 forgeant la Foudre (1636)
 par Rubens (1577-1640).
 Musée du Prado , Madrid.
Neuf ans plus tard, Héra ayant eu l'occasion de voir ses travaux, demanda à son fils de lui fabriquer un bel objet . Héphaïstos voulut se venger de sa mère et lui envoya un magnifique trône en or qui possédait un mécanisme secret. Dès qu'Héra s'installa sur ce trône elle ne put plus se lever. Tous les dieux tentèrent en vain de la délivrer mais rien n'y fit ; finalement le conseil des dieux décida d'aller chercher Héphaïstos pour l'en délivrer. Arès fut le premier à essayer de le ramener mais sa tentative musclée se termina par un échec car le dieu forgeron utilisa les ressources de son art du feu pour le mettre en fuite. Ce fut Dionysos qui sut gagner sa confiance et l'amena complètement saoul juché sur un âne. On raconte qu'Héra pour se faire pardonner mais aussi pour profiter de son industrieux fils lui installa un forge dans l'Olympe même.