Dieux olympiens
Dionysos
Page 1 sur 10
Dionysos était le dieu de la vigne, du vin et de ses excès ainsi que du théâtre et de la tragédie. Il était le fils de Zeus et de la mortelle Sémélé.Il faisait partie des douze Olympiens, bien que ne vivant pas sur le mont Olympe : c'était essentiellement un dieu errant.
Il a été adopté par les Romains sous le nom de Bacchus.
Ses fonctions
Dionysos était surtout associé aux cultes extatiques et orgiastiques, et aux manifestations de la folie. Venu du nord, il était pourtant le dieu de la vigne et du vin, sans en être toutefois l'inventeur puisque Homère fait dire à Ulysse qu'il était redevable à Maron, fils d'Evanthe et prêtre d'Apollon de la ville d'Ismaros de lui avoir fourni une outre remplie de vin qui lui servira à eniver Polyphème.
Son culte entraînait les fidèles à perdre leurs esprits dans la nature même du dieu. La «démence» qui le caractérisait souvent ressortait clairement chaque fois que l'on cherchait à s'opposer à lui, comme dans le mythe de Penthée et d'Agavé, où la possession divine conduisit une mère à tuer son fils
Cependant, les Grecs allaient rationaliser et apprivoiser Dionysos, au point de l'associer à Apollon à Delphes, tandis qu'à Athènes, de grands festivals de théâtre se tenaient en son honneur dans le cadre des Grandes Dionysies. Les Dionysies rurales, plus primitives, l'honoraient sous la forme d'un dieu de la fertilité.
Ses attributs
Couronné de pampres, tenant le thyrse (sorte de sceptre), la patère (soucoupe servant aux sacrifices) ou le canthare ( un vase profond pour boire du vin) ou encore la grappe de raisin, la ciste mystique (une corbeille), il chevauchait un bouc, un âne ou une panthère apprivoisée.
Dionysos chevauchant une panthère
Franz von Stuck
Sa naissance
Selon la légende la plus accréditée, il était fils de Zeus et de Sémélé, la fille de Cadmos, roi de Thèbes, et d'Harmonie.