Dieux olympiens
Déméter
Page 5 sur 5
     Zeus
Déméter se refusa aussi à Zeus qui, lui aussi, arriva à ses fins en se transformant en un puissant taureau et la rendit mère de Perséphone.
Les colères de Déméter
     Erysichton
Déméter avait une âme douce et Erysichton, fils de Tropias, fut un des rares hommes avec qui elle se conduisit durement. Erysichton eut la témérité de violer un bosquet que les Pélasges avaient planté pour elle dans la plaine du Dotion. Pour se procurer du bois destiné à sa nouvelle salle de banquet il se mit à abattre les arbres sacrés . Déméter prit la forme de Nicippé, prêtresse du bosquet, et lui enjoignit avec douceur d'arrêter. C'est seulement lorsqu'il la menaça de sa hache qu'elle se montra dans sa splendeur et le condamna à souffrir d'une faim perpétuelle. Plus il mangeait, plus il maigrissait, jusqu'au jour où ses parents ne parvinrent plus à subvenir à sa subsistance alors il  se mangea lui-même.
     Ascalaphos
Lors du rapt de  Perséphone  par Hadès, Ascalaphos prévint le dieu des Enfers que la jeune fille avait mangé six pépins d'une grenade, la tradition voulant que quiconque ait mangé dans le royaume des morts ne pût le quitter. Ceci empêchait donc Perséphone de retourner définitivement auprès de sa mère Déméter. Furieuse, cette dernière, selon Apollodore, jeta sur lui un lourd rocher. Il fut ensuite délivré par Héraclès lors de sa descente aux Enfers, mais Déméter le transforma alors en hibou, oiseau sous la protection d'Athéna, selon Ovide..