Dieux olympiens
Arès
Page 2 sur 6

      Ses amours

Si ses légendes ne furent pas à sa gloire, il ne manqua pas de conquêtes amoureuses même si certaines ne furent pas toujours à son avantage. Il n'était pas marié.
Arès et Aphrodite
Arès venait rendre visite à Aphrodite la nuit de peur que Hélios, le Soleil, qui voit tout, rapportât les faits à Héphaïstos, époux légitime d'Aphrodite. Arès posta devant la porte un jeune éphèbe du nom d'Alectryon qui devait l'avertir afin qu'il puisse partir de la chambre avant le lever du Soleil. Malheureusement, un matin, ce dernier s'endormit et ne prévint pas les deux amants qui furent surpris par Héphaïstos, averti par Hélios, Le mari bafoué les enferma dans un filet magique qu'il était seul capable de manoeuvrer et les exposa ainsi à la risée des Immortels, exception faite des déesses qui ne vinrent pas pour ne pas désobliger Aphrodite.Les dieux tombèrent  d'accord  pour  imposer  une amende  à  Arès  et   Hermès  avoua  qu'il  prendrait  bien  la  place  d'Arès ce  qui  fit  redoubler  les  rires. Seul  Poséidon ne riait pas car il négociait âprement avec Héphaïstos  la libération des infortunés amants. Il fallut que Poséidon promît de payer la caution si  Arès  refusait  de  le  faire, pour qu'Héphaïstos finisse  par les relâcher. Aphrodite, honteuse, se réfugia dans l' île de Chypre, son île natale. 
Arès s'en alla en Thrace non sans avoir transformé le pauvre Alectryon en coq et en le condamnant pour l'éternité à avertir de l'arrivée du Soleil. De leur union, naquirent Deismos, Phobos et Harmonia,Eros et Antéros.
Les deux amants étaient très jaloux. Selon un des mythes concernant Adonis, Arès jaloux le fit tuer par un sanglier. De même Aphrodite se vengea sur Eos des incartades de son amant.      
Arès et Aphrodite surpris par Héphaïstos
 Alexandre C. Guillemot 1827 
 Indianapolis, Musuem of arts