Dieux olympiens
Apollon
Page 5 sur 9
 Servitudes
Apollon, par deux fois, encourut la colère de Zeus malgré tout l'amour que son père lui portait.
    Une première fois, il prit part au complot ourdi contre Zeus par Héra. À la demande d'Héra et d'Athéna, Poséidon et Apollon enchaînèrent Zeus mais le complot échoua grâce à l'intervention de la sage Thétis. Furieux, Zeus les condamna à construire les murailles de Troie, la ville du roi Laomédon, fils d'Ilos et père de Priam. Les deux dieux condamnés exécutèrent l'ordre, Poséidon entassa les pierres des remparts et Apollon l'aida tout en gardant les troupeaux du roi sur le mont Ida. Ils travaillèrent pendant un an aidés par un mortel,Eaque.Une fois les travaux terminés, Laomédon refusa de payer le salaire convenu à Apollon et à Poséidon, alors la vengeance des deux divinités ne tarda pas, Poséidon envoya un monstre marin pour attaquer la ville et Apollon frappa les Troyens d'une épidémie de peste mortelle.  
Lors de la construction, trois serpents attaquèrent les fortifications mais un seul réussit à les franchir dans le secteur édifié par Eaque. Apollon prophétisa que ces murs seraient un jour franchis par les descendants d’Eaque. 
    La seconde fois, Apollon, pour venger le meurtre de son fils Asclépios, foudroyé par Zeus, tua les Cyclopes car ils avaient forgé les foudres. Asclépios, le grand médecin soigneur et guérisseur avait usé des secrets de son art pour ressusciter les morts. Zeus punit Apollon en l'envoyant en servitude chez Admète, roi de Phères en Thessalie, dont il garda les cavales et les brebis. Il se montra tout dévoué à son maître qu'il aida dans son mariage et le sauva même de la mort.
Afin de mériter d'épouser Alceste, Admète devait atteler ensemble un lion et un sanglier et labourer un champ. Apollon, accompagné par Artémis, l'aida à réaliser cette tâche à première vue impossible et il exhorta Admète à faire un sacrifice à sa sœur le jour de son mariage. Mais ce jour venu, tout à sa joie, Admète oublia imprudemment le conseil. Furieuse, Artémis ourdit sa vengeance: quand Admète entra dans la chambre nuptiale, il trouva, à la place de l'épousée, un nœud de vipères sifflantes, signe de mort imminente. Apollon, mandé, parvint à adoucir la colère de sa sœur et obtint même qu'Admète, le jour de sa mort, puisse rester sur terre à condition que quelqu'un prenne sa place aux Enfers.