Dieux olympiens
Aphrodite
Page 7 sur 9
Légendes
Aphrodite blessée retourne sur l'Olympe
  par Ingres(1800)
 Kunstmuseum Basel Suisse 
       Aphrodite guerrière
Aphrodite participa à la guerre de Troie au coté des Troyens. Elle fut blessée et son sang coula lorsqu'elle arracha de la mêlée son fils bien-aimé, Enée. Secourue par Arès et Iris qui l'emmenèrent dans un char sur l'Olympe, elle alla se plaindre à Zeus de la cruelle blessure infligée par Diomède. Il n'en fallut pas plus à Héra et Athéna pour la railler.Zeus donna alors un conseil à Aphrodite: "Ma fille, les travaux de la guerre ne te sont point confiés, mais à l'impétueux Arès et à Athéna. Ne songe qu'aux douces joies des hyménées".
       Pygmalion
Pygmalion, misogyne, se voua à un célibat absolu ce qui lui permettait en même temps de se consacrer tout entièrement à la sculpture. Toujours est-il que la statue à laquelle il consacrait tout son génie représentait une femme. Quand le jour vint où il n’y eut plus rien à ajouter à ses perfections, son créateur connut un sort étrange: il s’éprit profondément, passionnément de la forme née de ses doigts.
Cette passion singulière ne demeura pas longtemps ignorée de la déesse de l’Amour. Aphrodite s’intéressa à ce sentiment qu’elle ne rencontrait pas souvent, à cet amant d’une espèce nouvelle, et elle décida d’aider un jeune homme qui pouvait être à la fois amoureux et cependant original. Elle décida de donner vie à la statue nommée Galatée.
Aphrodite honora leur mariage de sa présence, leur fils, Paphos, donna son nom à la cité favorite  d'Aphrodite.  
Pygmalion voyant sa statue animée
 François Lemoyne ( 1688-1737)