Amours mythiques
Alceste et Admète
Page 2 sur 2
L'amour d'Alceste
Apollon, mandé, parvint à adoucir la colère de sa sœur et obtint même qu'Admète, le jour de sa mort, puisse rester sur terre à condition que quelqu'un prenne sa place aux Enfers. En fait, Apollon fut abusé, car, cette faveur était en réalité un châtiment suprême. Malgré son jeune âge, Admète tomba gravement malade et Hermès, en tant que psychopompe, se présenta peu de temps après pour le conduire aux Enfers. 
Admète, affolé, se tourna vers ses parents qui, malgré leur grand âge, trouvaient encore leurs jours remplis de douceur; Ses amis très malades, même les prisonniers condamnés à mort refusèrent également de prendre sa place; Apollon, pour gagner du temps et permettre à Admète de trouver un remplaçant altruiste, enivra même les Parques afin que le fil de la Destinée ne soit pas coupé trop tôt. Ce fut peine perdue.
Alors, par amour, Alceste, à qui on n'avait rien demandé, but du poison et prit la place de son mari. Elle lui demanda toutefois de ne pas se remarier. Ce sacrifice fut hautement apprécié par les dieux.
Tandis que les funérailles d'Alceste se préparaient, Héraclès arriva chez Admète, qui tient à l'accueillir malgré son deuil et tenta d'abord de lui dissimuler toute l'histoire. Héraclès finit par apprendre ce qui s'était passé de la bouche d'un serviteur, et, en reconnaissance pour l'hospitalité d'Admète, va intercepter Thanatos (le Trépas) et lui reprit Alceste : les deux époux sont réunis.
Héraclès luttant contre la Mort venue 
chercher Alceste par Frédéric LEIGHTON